mardi, 21 septembre 2010 06:19

Chats

Écrit par 
Évaluer cet élément
(6 Votes)
  1. Les origines
  2. L’adoption
  3. Les soins
  4. La physiologie
  5. L'odorat
  6. Le ronronnement
  7. Les intoxications "fréquentes"
  8. Les races
     chat 

 

  1. Adopter un chat d'intérieur
  2. L’hyperthyroïdie chez le chat
  3. La gale des oreilles des chats
  4. La toxoplasmose et grossesse
  5. Le transport aérien du chats 
  6. Les bézoards chat
  7. Les constipations chez le chat
  8. Les euthanasies, de son animal, chien et chat
  9. Les fibrosarcomes chez le chat ou chez le furet
  10. Les insuffisances rénales chroniques chez le chat (IRC)
  11. Les parasites gastro-intestinaux des chiens et chats
  12. Les puces s’invitent aussi à Noël chez les chats !
  13. Les puces, des mini-vampires, chat chien
  14. Les vomissements du chat

 

Les origines

Retour en haut

La famille des félidés compte 3 sous-familles : Les Nimravinés, actuellement disparus, les Acinonychinés comprenant les guépards et les Félinés avec 2 sous-groupes: les grands félins (genre Panthera) et les petits félins (genre Félis) d’où le chat domestique (Felis silvestris catus) est issu. Le type d’origine du chat est le Chat sauvage (Felis silvestris) qui vivait dans les grandes forêts de l’Ancien Monde, à la fin de la seconde période glaciaire. Trois types différents évoluent, le Chat sauvage d’Europe, le Chat sauvage d’Afrique et le Chat du désert asiatique. Notre chat domestiqué a pris naissance en Egypte à partir du Chat sauvage d’Afrique vivant en Libye ou en Afrique orientale. La civilisation égyptienne lui accorda une place de choix parmi les dieux. Par ex. sous la XXIIème dynastie, on trouva Bastet, déesse chatte de la musique, de la danse, et de la maternité. Plus tard, le chat a été introduit en Europe, et a beaucoup influencé les artistes animaliers des XIXème et XXème siècle.

L’adoption

Retour en haut

Les chats européens se donnent en général chez les particuliers dont la mère s’est retrouvé volontairement ou non portante. On les adopte à partir de l’âge de 8 semaines. Les chats de race se vendent auprès des éleveurs. Il est toujours idéal de faire contrôler le nouveau chat dès les premiers jours pour vérifier son état de santé (gale des oreilles, autres parasites, problèmes de peau ou autres possibles défauts). De plus les vaccins se pratiquent dès cet âge également.

Les soins

Retour en haut

La vaccination

En règle générale, les anticorps de la mère protègent les jeunes animaux des maladies jusqu’à l’âge de 8 semaines environ. Passé ce délai, il faut entreprendre les vaccins pour bien les protéger.

Deux variantes de protocoles se retrouvent :

A : Si le chat va avoir accès à l’extérieur ou s’il ira parfois en pension
B : Si le chat n’aura strictement pas de contact avec un chat inconnu

Age 8 semaines   12-13 semaines Dès 3 mois Tous les ans Tous les 3 ans
A

Typhus-Coryza

Test FeLV + FeLV

  Typhus-Coryza-FeLV Rage (*Frontières) Typhus-Coryza-FeLV

Rage (*Frontières)
B Typhus-Coryza   Typhus-Coryza  Rage (*Frontières) Typhus-Coryza

Rage (*Frontières)

Légende :
FeLV : Leucose
R : Rage
* : Obligatoire

Aucun de ces vaccins n’est obligatoire, excepté la rage pour le passage des frontières, néanmoins ils sont fortement recommandés. Il existe également un vaccin contre la FIP/PIF (péritonite infectieuse féline), mais qui ne protège qu’insuffisamment le chat. Il n’est donc pas conseillé de façon systématique. Certains vaccins contre le typhus et coryza contiennent également une protection contre les chlamydies, des bactéries qui causent des conjonctivites.

La vermifugation

On vermifuge les chatons toujours contre les vers ronds, les ascaris, qui sont transmis par le lait maternel et dont les larves, migrantes, provoquent des dégâts irréversibles dans les organes des chatons. Dès que le chat chasse et mange des souris ou s’il attrape des puces, il peut infecté par des vers plats, du style ténia. Il s’agit là d’un autre type de vermifuge que le premier.

L’alimentation

Le chat est un carnivore strict. Il mange principalement des protéines d’origines animales. Ses besoins sont totalement différents des nôtres et de ceux du chien, car son corps n’arrive pas à synthétiser certains acides aminés nécessaires à la fabrication des protéines. C’est pourquoi il faut les lui procurer via une alimentation spécifique pour chats. L’idéal consiste à lui offrir régulièrement (par ex. 2x/j) de la nourriture humide et de la retirer après 10 à 30 minutes, et lui laisser à volonté des croquettes entre les repas. Il est impératif que les croquettes soient de qualité supérieure : Les croquettes bon marché de grande surface sont trop riches en sels minéraux dans le but d’augmenter l’appétence, et par la suite favorisent la formation de calculs urinaires. L’alimentation doit aussi être adaptée à l’âge de l’animal, dès 7-8 ans on réduira la teneur en protéines afin de soulager le travail des reins, organes très sensibles chez les chats.

Avantages et inconvénients des aliments préparés :
(repris de l’Encyclopédie du chat, de Royal Canin)

Type d’aliments Avantages Inconvénients
Sec (croquettes) Economique
Pratique à l’achat, au stockage et à dispenser
Bonne conservation
Pas d’altération après ouverture
Apport d’eau
Altération si humidité
Semi-humide Appétissant
Emballage pratique
Réfrigérateur nécessaire
Altération dès ouverture
Altération si humidité
Coûteux
Intolérance digestive
Humide (conserve) Conservation facile
Emballage durable
Très appétissant
Lourd
Coûteux
Altération dès ouverture
Peu pratique en libre service

Evolution du besoin énergétique avec l’activité ou l’état physiologique :

  Croissance Gestation (2 dernières sem.) Lactation Travail selon intensité
Facteur de multiplication de la consommation d’aliments 2 1.25-1.5 2.5-3.5 1.15-4

La physiologie

Retour en haut

Formule dentaire : Dents de lait: 2(3I 1C 3P/3I 1C 2P)= 26
Dents permanentes : 2(3I 1C 3P 1M/3I 1C 2P 1M)=30

Poids adulte : 3-5kg (européen) à 10kg (Maine Coon)
Fréquence cardiaque : 110- 140 /min.
Fréquence respiratoire : 26/min.
Température moyenne : 38-39 °C

L’odorat

Retour en haut

L’odorat chez le chat est bien plus développé que chez l’homme, mais par contre moins que chez le chien. Le tableau suivant compare les surfaces de muqueuses olfactives et celles de la zone au cerveau dédié au sens de l’odorat :

Espèce Surface de la muqueuse olfactive Zone cérébrale dédiée
Chien 20-170 cm2 10-50x plus que l’humain
Chat 25 cm2 6x plus que l’humain
Humain 4 cm2 1x

Le ronronnement

Retour en haut

Le ronronnement du chat traduit un état d’émotion intense, que ce soit de plaisir, de stress/peur ou même de douleur. C’est un son qui est spécifique aux Félidés, qui l’expriment la bouche fermée et avec une vibration du larynx. Il s’agit d’un ensemble de mouvements coordonnés du larynx, de la glotte et des muscles adjacents. Il n’existe pas d’organe spécifique qui permette l’émission du ronronnement. Mais c’est bien un phénomène aérodynamique, qui est volontaire et qui ne peut être déclenché à souhait par l’humain.

Les intoxications "fréquentes"

Retour en haut

Plantes

  • troubles digestifs suite à: ficus, gui, houx, rhododendron, azalée, buis, if, bégonia, yucca….
  • troubles rénaux: philodendron, ficus, thuya
  • troubles cardio-vasculaires: cyclamen, gui, digitale, if, laurier-rose…..
  • troubles nerveux: gui, mimosa du Japon, philodendron, fougères, ivraie, thuya……

Médicaments

  • aspirine: vomissements, dépression, coma, mort
  • paracétamol: inappétence, vomissements, ictère

Insecticides

  • organophosphorés et carbamates: salivation, vomissements, diarrhée, convulsions
  • organochlorés: hyperexcitabilité, vomissements, convulsions

Raticides

  • anticoagulant (dicoumarol): hémorragies internes

Antigel

  • éthylène-glycol: vomissements, troubles cardiaques, convulsions, coma, mort

Les races

Retour en haut

Abyssin, Américan Bobtail, Américan California Spangled Cat, Américan Curl, Américan shorthair, Américan wirehair, Angora turc, Balinais, Bengal, Birman, Bleu russe, British shorthair, Burmese, Bombay, Chat de maison, Chat des Chartreux, Cornish Rex, Devon Rex, Européen, Exotic shorthair, Havana brown, Himalayan, Japenese Bobtail, Korat, Maine Coon, Manx, Mau égyptien, Norvégien, Ocicat, Oriental à poil court, Oriental à poil long, Persan, Ragdoll, Scottish Fold, Siamois, Singapura, Snowshoe, Somali, Sphynx, Thaï, Tonkinois, Turkish Van CHATS RARES, Burmilla, German Rex, Munchkin cat, Ojos Azules, Peke Face, Rex de l'Oregon, Rex de l'Ohio, Selkirk Rex, Siberian cat, York chocolat.

Lien

Lu 8719 fois Dernière modification le mercredi, 27 avril 2016 15:37