Les vomissements chien chat furet NAC

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les vomissements

Le Chien, les soins habituels, les origines


Si les rongeurs, reptiles ou oiseaux ne vomissent pas (ou du moins ils se contentent de régurgiter), les carnivores sont des animaux qui vomissent beaucoup plus facilement. Les vomissements sont même considérés comme un acte normal chez ceux-ci s’ils sont occasionnels.

Le furet par contre ne vomit pas souvent mais grincera plutôt des dents en signe de nausées (qui sont toujours considérées comme pathologiques).


On doit toujours faire la différence entre vomissement vrai et régurgitation, ce dernier terme désignant l’action d’évacuer le contenu stomacal immédiatement après la prise de nourriture, c’est-à- dire de la nourriture non digérée.

Un vomissement par contre désigne de la nourriture partiellement ou totalement digérée, voire de la bile ou autre contenu stomacal liquide.


Si un chien ou un chat vomit occasionnellement, il y a peu de souci à se faire. Il est normal que le carnivore évacue une gêne passagère de cette façon. Pour s’aider, il peut parfois ingurgiter des grandes quantités d’herbe.

Mais attention si les vomissements durent ou deviennent beaucoup trop fréquents. Et s’ils contiennent de la bile, possèdent une odeur épouvantable, ou beaucoup de traces de sang, mieux vaut consulter.

Si l’animal salive de façon exagérée, cela peut indiquer des nausées.

Les causes de vomissements pathologiques sont très diverses : Si une simple gastrite est la cause la plus fréquente, d’autres causes existent aussi : Un problème de foie, de pancréas, d’occlusion intestinale, de reins, d’intoxications, divers dérèglement du métabolisme, du centre nerveux, hormonal, etc.

Des infections virales, bactériennes ou parasitaires sont souvent à l’origine des dérèglements.

Le diagnostic de la cause des vomissements n’est pas toujours facile et doit parfois mettre en œuvre divers méthodes d’examens complémentaires.

Si l’animal est atteint de vomissements, il est recommandé de le laisser totalement jeûner, 12h. sans eau et 24h. sans nourriture, afin de ne pas exacerber les spasmes de l’estomac. Attention aux jeunes animaux et aux très âgés! Chez le furet, on laisse jeûner totalement 4 à 6 h, puis on recommence doucement à alimenter.

Il est également déconseillé de laisser un chien « brouter » de l’herbe démesurément. L’application d’une pâte pour la dissolution des bézoards (boules de poils) peut soulager, particulièrement chez les chats et les furets.

La reprise de l’alimentation se fera avec du blanc de poulet ébouillanté et non épicé avec du cottage cheese ou des petites pâtes, en petites portions fréquentes.

De l’eau à boire, jamais autre chose (excepté le thé que la plupart des animaux ne boivent pas !). En cas de dépression importante de l’état général, de vomissements particulièrement virulents, ou de prolongation de cet état, il faut absolument consulter.


En prévention des causes les plus fréquentes de perturbation stomacale, on peut vermifuger régulièrement, fournir de l’herbe à chats aux ceux-ci qui ne sortent pas, de la pâte contre les bézoards, éviter de laisser le chien avaler trop d’herbe ou de neige.


On évitera par ailleurs une alimentation trop variée et épicée au profit d’une alimentation équilibrée de qualité supérieure pour chiens et chats, ainsi que le jeu avec des objets dangereux car possible d’être avalé, ou de laisser traîner des substances toxiques (jardin, ménage, voiture, etc.).

On séparera également les portions si l’animal « gloutonne » trop vite !

Lu 3301 fois Dernière modification le mardi, 21 février 2017 11:06

Heures d'ouverture

furet

Matin: 08:00 - 12:00
Après-midi: 14:00 - 19:00
Ouvert 2 samedis matin par mois.