Pour animaux de compagnie.
jeudi, 30 septembre 2010 06:14

La souris domestique

  1. Origines
  2. Classification
  3. Particularités biologiques et physiologiques
  4. Conditions d'entretien
  5. Dominantes pathologiques
 

Les origines

Retour en haut
On retrouve des traces de souris depuis le néolithique.
  • Elle est originaire de l'Asie et du Proche-Orient et a colonisé l'Europe par voie maritime dès le XVIIème siècle. On l'a alors utilisée comme animal de laboratoire. Sa couleur d'origine est grise. A côté de la souris blanche, on trouve des mutants de couleur: unicolores à marque, noir et feu, chinchilla gris. Il existe aussi des mutants à poil long.

     

Classification

Retour en haut
Classe: Mammifères
Ordre: Rongeurs
Sous-ordre: Sciurognathes (Wilson et Reeder) ou Myomorphes
Famille: Muridés
Sous-famille: Murinés
Genre: Mus
Espèce: Musculus
Nom commun: Souris domestique

 

 

Particularités biologiques et physiologiques

Retour en hautt

Caractères anatomiques et morphologiques

  • poids adulte mâle: 20-40g.
  • poids adulte femelle: 25-40g.
  • longueur totale:14.5-18.5cm
  • longueur de la queue: 7-9.5cm
  • formule dentaire: 16 dents

 

mâchoire supérieure 1 0 0 3
  I C PM M
mâchoire inférieure 1 0 0 3

La souris a 4 doigts aux membres antérieurs et 5 aux membres postérieurs

Paramètres biologiques

  • A l'état sauvage: On peut lui creuser un terrier ou lui faire un nid d'herbe
  • Mode de vie: La souris a plutôt une activité crépusculaire et nocturne et ceci pendant toute l'année
  • Système social: Elles forment de petits groupes familiaux
  • Température corporelle: 36.5-38°C
  • Hibernation naturelle: La souris n'hiberne pas
  • Longévité: La souris peut vivre 2 à 3ans

Physiologie de la reproduction

  • Age de la maturité sexuelle: mâle: 2 mois femelle: 1,5 mois
  • Saison sexuelle: La saison dure toute l'année
  • Durée du cycle: 4-5 jours
  • Type d'ovulation: L'ovulation est spontanée
  • Durée de gestation: 19-21 jours
  • Caractères des nouveau-nés: Ils ouvrent les paupières à 13 jours
  • Nombre de petits par portée: 7-10 petits
  • Nombre de portée par an: 4-8
  • Poids à la naissance: 0.5-1.5g.
  • Age du sevrage: 21et 28 jours
  • Nombre de paires de mamelles: 5 paires

Conditions d'entretien

Retour en haut

Milieu de vie

Cage
  • Elle doit faire au minimum 30x20 soit 600cm2 au sol par souris. A défaut de cage on peut utiliser un grand aquarium. On peut utiliser des copeaux de sapin ou de chanvre comme litière; elle doit être changée toutes les semaines. L'urine de souris dégage une forte odeur, surtout les mâles. Dans la cage on peut ajouter des accessoires tels roue, trapèze et échelle.
  • milieu favorable pour mettre la cage:
  • - température: 19-21°C
  • - humidité de 30-70%
  • - durée d'éclairement: 12 heures
  • - taux d'ammoniac <10ppm
Alimentation
  • La souris est un animal omnivore qui consomme moins de 5g. de nourriture par jour. Il faut lui donner un mélange complet de graines qui contient 20-24% de protéines, ou faire des rations ménagères avec des légumes (salades, carottes, endives), des fruits, des graines, et un peu de viande blanche, des oeufs durs, du fromage, et comme boisson de l'eau à volonté.


Contention

Il faut maintenir la souris avec une main sur la peau entre les oreilles et l'autre main à la base de la queue. Il faut éviter l'extrémité de la queue qui risque de se retrouver entre les doigts.

Dominantes pathologiques

Retour en haut

Affections cutanées

  • Dermatocytoses: dépilations arrondies. Elles peuvent être transmises à l'homme.
  • Gales avec dépilations qui se caractérisent par des croûtes et du prurit (vive démangeaison).
  • Pseudogales avec lésions croûteuses localisées.
  • La variole de la souris que l'on appelle aussi ectromélie, caractérisée par une chute de doigts et de la queue ainsi qu'un gonflement de la face.
  • Une dépilation d'origine nutritionnelle que l'on rencontre lors de carences en biotine.

Affections respiratoires

  • Mycoplasmose, caractérisée par une rhinite suppurative, des pneumonies chroniques et des otites moyennes.
  • Pneumonie à virus "Sendaï", mortelle chez les bébés souris âgés de moins de 12 jours.

Affection digestives

  • On peut rencontrer trois types de diarrhée:

    -La première est d'origine virale. Il s'agit généralement du virus de l'hépatite de la souris mais qui peut être mortelle sur les souriceaux nouveau-nés.

    -La deuxième est d'origine bactérienne (salmonellose ou colibacillose).

    -La troisième est d'origine parasitaire. Il peut y avoir plusieurs parasites tels que les protozoaires, les nématodes ou encore des cestodes.

Chez la souris il existe encore une autre maladie digestive que l'on appelle la maladie de Tyzzer. Cette maladie touche principalement les intestins et le foie.

Autres affections

  • Il existe une maladie dont le nom scientifique est chorioméningite lymphocytaire qui est transmissible à l'homme.
  • Conjonctivites d'origine bactériennes.
  • Abcès et tumeurs mammaires.
  • Chez la souris mâle, il faut faire attention aux glandes préputiales et aux glandes bulbo-urétales qui peuvent s'infecter et qui peuvent entraîner une formation de bouchons muqueux qui obstruent l'urètre.

Les zoonoses

  • salmonellose
  • chorioméningite lymphocytaire
  • parasites gastro-intestinaux (ténias)
Publié dans Rongeurs
jeudi, 30 septembre 2010 06:16

Rats

  1. Classification
  2. Particularités biologiques et physiologiques
  3. Conditions d'entretien
  4. Dominantes pathologiques

Classification

Retour en haut

Classe:

Mammifères

Ordre:

Rongeurs

Sous-ordre:

Sciurognathes

Famille:

Muridés

Sous-famille:

Murinés

Genre:

Rattus

Espèce:

norvegicus

Nom commun:

rat de compagnie, rat domestique

 

Particularités biologiques et physiologiques

Retour en haut

Caractères anatomiques et morphologiques

  • Poids adulte du mâle: 450-500g.
  • Poids adulte de la femelle: 250-300g.
  • Longueur totale: 35-50 cm.
  • Longueur de la queue: 17-23 cm.
  • Formule dentaire:

Mâchoire supérieure

1 0 0 3

.

I C PM M

Mâchoire inférieure

1 0 0 3

Le rat a 4 doigts aux membres antérieurs et 5 doigts aux membres postérieurs.

Paramètres biologiques

  • Le rat a une activité mixte mais surtout crépusculaire et nocturne. Il est actif toute l'année. Il est capable de ronger des matériaux très durs. A l'état sauvage le rat fait des terriers à plusieurs entrées dans les berges des cours d'eau.
  • Le système social du rat est fait de groupes familiaux hiérarchisés.
  • En hiver le rat n'hiberne pas.
  • Il vit 2 à 3 ans et a une températue corporelle de 36-37.5°C.

Physiologie de la reproduction

Le mâle et la femelle sont sexuellement matures à 60 jours et la saison sexuelle dure toute l'année.
Le cycle de la femelle dure 4-5 jours, son ovulation est spontanée.
La gestation est de 20-23 jours. Il peut y avoir 6-12 petits par portée et la femelle peut avoir 4-5 portées par an.
A la naissance, les bébés ont les yeux fermés puis ils les ouvrent à l'âge de 13-15 jours. Ils pèsent 5-6g. Il faut sevrer les petits à l'âge de 21 jours. Juste après la naissance, il faudrait éviter de toucher la femelle car, elle pourrait manger ses rejetons.
Attention il faudrait séparer les parents avant la naissance sinon en moins de 12 heures après celle-ci le couple serait déjà capable de se reproduire.

Conditions d'entretien

Retour en haut

Alimentation

  • Le rat est un rongeur omnivore qui consomme 30-40g de nourriture par jour.
  • Un mélange complet pour rongeur du commerce avec 20-27 % de protéine lui convient.
  • On peut aussi lui donner une ration de ménage avec des graines, des légumes verts, des carottes, des pommes, du pain complet, et un peu de viande; mais attention le rat a une prédisposition à l'obésité, il faut limiter sa ration.

Milieu de vie

  • Sa cage doit être spacieuse 50x30x20 cm soit 1500cm2 au sol. Comme litière la litière de chanvre, evt. des copeaux de hêtre lui convient très bien. La litière devrait être changée deux fois par semaine.
  • Idéalement il devrait être installé dans une pièce où la température ambiante est de 18-26°C et le pourcentage de l'hygrométrie doit être entre 40-70%.

Contention

Pour tenir correctement un rat il faut le maintenir avec une main sur la peau entre les oreilles et l'autre main à la base de la queue. Eviter l'extrémité de la queue qui risque de se retrouver entre les doigts.

Dominantes pathologiques

Retour en haut

Affections respiratoires

Les affections respiratoires d'origine infectieuse représentent les troubles les plus fréquents chez le rat. Deux syndromes cliniques majeurs peuvent se rencontrer:

La maladie respiratoire chronique

  • Elle est due à un virus appelé mycoplasma pulmonis dont le pouvoir pathogène est amplifié en présence d'un second virus appelé le virus Sendaï ou encore du virus syncitial respiratoire.
  • Les signes cliniques sont évocateurs: dyspnée intensifiée par l'effort, perte de poids, jetage (sécrétion s'écoulant du nez d'animaux), saignement du nez.
  • L'évolution de la maladie ne dépasse pas 2-3 ans. Un certain nombre de facteurs favorisent son développement: un taux d'amoniac trop élevé (le taux d'amoniac devrait être inférieur à 10ppm) et une prédisposition génétique, manque de vitamines A et E, puis la présence du virus Sendaï et celle du virus syncitial respiratoire.
  • Généralement le traitement que fera le vétérinaire n'élimine pas complétement l'agent pathogène, il devra donc être renouvelé.

La pneumonie

Elle est due au streptocoque. Son apparition est brutale et grave, les morts soudaines sont fréquentes. Les adultes présentent une dyspnée, une respiration abdominale et un jetage purulent qui souille les narines et les pattes. Outre les streptocoques il existe un deuxième agent causal en cas d'immunodépression (tumeur, diabète, carences nutritionnelles) il s'agit de "corynebacterium kutscheri". Le diagnostic repose sur les signes cliniques tel l'identification du germe par une culture.

Affections tumorales

Les conséquences des tumeurs varient selon l'âge, le sexe, l'alimentation, l'état général et dépendent de facteurs endocriniens et environnementaux.
Epidémiologique
  • Tumeurs mammaires entre 12 et 24 mois
  • Tumeurs hémato-lymphopoïétiques après 2 ans
  • Tumeurs ovariennes et testiculaires peu fréquentes, à l'exception des tumeurs de la glande de Leydig chez le rat.

Facteurs favorisants
  • Maladies et processus de dégénération associé à une croissance rapide et un poids plus élevé.
  • L'isolement favorise le développement des tumeurs chez les rongeurs.
  • La teneur excessive en calcium et en phosphore mais déficitaire en magnésium des régimes commerciaux pour rongeurs feraient indirectement apparaître une affection tumorale urinaire.
  • Des infections chroniques d'origine virale ou bactérienne favoriseraient le développement des tumeurs chez les rongeurs des tissus hémato-lymphopoïétiques.

Tumeurs fréquentes chez le mâle
  • Les mâles ont surtout des tumeurs des glandes endocrines
  • Tumeurs de l'hypophyse.
  • Tumeurs mammaires qui sont fréquentes chez le mâle et elles sont morphologiquement identiques à celles observées chez la femelle.
  • Tumeurs de la glande de Leydig qui sont fréquentes surtout avec l'âge, bilatérales, et dans 90% des cas bégnines.

Tumeurs fréquentes chez la femelle
  • La fréquence tumorale est supérieure chez la femelle:
  • Fibro-adénomes mammaires.
  • Polypes utérins peuvent être parfois à l'origine d'hémorragies vaginales.
  • Adénomes hypophysaires qui peuvent être favorisés par une alimentation trop riches en protéines, non sécrétant et bien circonscrits, ils peuvent exercer une compression intracrânienne avec troubles nerveux et parfois respiratoires.

Les tumeurs mammaires
  • La croissance des mammelles est dépendante des hormones: développement croissant au terme de plusieurs cycles, puis une régression sénile au cours de la deuxième année.
  • Les tumeurs mammaires sont de trois types différents:
  • Les lésions d'hyperplasie lobulaire qui sont fréquentes. Leur diamètre peut atteindre 8-10 centimètres. Ce sont des signes précurseurs de tumeurs mammaires.
  • Les tumeurs fibro-épithéliales ou fibro-adénomes sont également fréquentes (26%) en particulier chez les Sprague Dawley. Elles sont bien délimitées, fermes, de forme ovale ou ronde, bégnines.
  • Les adénocarcinomes sont rares (10%). Il sont caractérisés par des lésions hémorragiques, ulcératives et nécrotiques.
  • En raison de la très grande extension du tissu mammaire, les tumeurs mammaires peuvent être observées dans pratiquement n'importe quel territoire sous-cutané.
  • L'ablation chirurgicale rend le prognostic bon si la tumeur est bégnine. La prévalence des tumeurs mammaires est plus faible chez les femelles stérilisées. Les récidives de fibro-adénome sont néamoins fréquentes.

Les tumeurs communes aux deux sexes
  • Un certain nombre de tumeurs affectent mâles et femelles.
  • Tumeurs cutanées: fibromes, fibrosacromes et lymphomes.
  • Tumeurs du système hémato-poïétique: lymphomes malins, leucémies myéloïdes, histiosarcomes, fibrosarcomes.
  • Tumeurs thyroïdiennes: adénomes.Tumeurs du système nerveux périphérique: elles ne sont le plus souvent que des découvertes histologiques.

Affections cutanées

  • Gales avec dépilation, prurit et croûtes.
  • Pseudogales avec lésions croûteuses localisées.
  • Mycoses avec dépilations arrondies.
  • Dermite ulcérative bactérienne.
  • Gangrène sèche de la queue.

Affections digestives

  • Malocclusion incisive.
  • Sialodacryoadénite d'origine virale.

Affections urinaires

  • Néphrite chronique.

Affections oculaires

  • Chromodacryorrhée ou larmes rouges

Zoonoses

  • Mycoses.
  • Taenia.
  • Chorioméningite lymphocytaire.
Publié dans Rongeurs
jeudi, 30 septembre 2010 06:21

Octodons, Degus

  1. Classification
  2. Particularités biologiques et physiologiques
  3. Conditions d'entretien
  4. Contention
  5. Dominantes pathologiques
 

Classification

Retour en haut

Classe:

Mammifères

Ordre:

Rongeurs

Sous-ordre:

Hystricognathes

Famille:

Octodontidès

Genre:

Octodon

Espèce:

degus

Nom commun:

octodon, dègue du Chili

Particularités biologiques et physiologiques

Retour en haut

 

Caractères anatomiques et morphologiques

Poids adulte: 200-300 g
Longueur du corps: 12.5-19.5 cm
Longueur de la queue: 10-16 cm
Formule dentaire:

 

Mâchoire supérieure

1 0 1 3
  I C PM M

Mâchoire inférieure

1 0 1 3

 

5 doigts aux 4 membres

Paramètres biologiques

Mode de vie:

L'octodon est d'activité diurne, cependant on observe un pic d'activité en fin d'après-midi. Dans la nature, on le trouve dans des terriers complexes constitués de vastes galeries, de chambres et de multiples issues camouflées par des abris naturels (feuilles mortes, brindilles). L'octodon est un excellent grimpeur, il monte aux arbres pour rechercher sa nourriture. Il n'a pas d'hibernation naturelle.

Système social:

L'octodon vit en communauté par colonie de 10 à 100 individus.

Il vit en moyenne 7-10 ans et dans la nature jusqu'à 15 ans. Sa température corporelle est de 37.5-39°C

Physiologie de la reproduction:

  • Age de la maturité sexuelle
  • mâle: 180 jours
  • femelle: 90-150 jours

La saison sexuelle chez les octodons dure toute l'année. La femelle a une ovulation spontanée. La gestation dure 3 mois (87-93 jours). Elle peut avoir 2 portées avec en moyenne 5 petits (1-10) par année. Les petits quant à eux sont nidicoles (ouverture des paupières à 2-3 jours) et pèsent 15 g à la naissance. Ils seront sevrés à 4-6 semaines, mais les parents continuent de les nourrir au nid.

Les femelles allaitantes doivent être séparées des autres femelles.

Conditions d'entretien

Retour en haut

 

Milieu de vie

La cage doit être plus haute que large, soit au minimum 1'500 cm2 au sol et 800 cm2 par individu supplémentaire. La litière doit être faite d'une couche épaisse de foin renouvelée chaque semaine. Dans sa cage on peut ajouter quelques accessoires tels les jeux destinés aux hamsters (roue, échelle, galeries) car il est très joueur. Au sol de la cage on peut aussi ajouter des branchages, permettant de faire de l'escalade, et de la terre à bain comme pour le chinchilla.

L'octodon selon la loi suisse doit vivre en couple ou en groupe. Si vous possédez plusieurs mâles et une femelle, il ne faut pas mettre tous les mâles et la femelle ensemble. Il vaut mieux faire un couple et mettre les autres mâles ensembles.

Alimentation

L'octodon est un rongeur herbivore, il se nourrit dans la nature d'herbes, d'écorces, de feuilles et de graines.

Aliment complet spécifique pour octodon: mélange de céréales, légumes, fruits, graines, et fruits secs. Complémentation possible par un apport de verdure et de fruits.

 

Contention

Retour en haut

 

L'octodon est facilement stressable, il faut donc le manipuler avec douceur sans l'effrayer, sous peine possible de morsures.

La contention est comparable à celle du cobaye, ou on peut aussi lui bloquer la région cervicale entre le pouce et l'index. Par contre il ne faut pas l'attraper par l'extrémité de la queue.

Il faut aussi faire attention à ses griffes puissantes qui peuvent infliger des blessures.

 

Dominantes pathologiques

Retour en haut

 

Affections digestives

  • Malocclusion dentaire des molaires
  • Entéropathies d'origine nutritionnelle ou bactérienne (salmonellose)

Affections respiratoires

  • Pneumonie bactérienne (prognostic réservé)

Affections de la reproduction

  • Infection puerpérales
  • Mortinatalité de nature septicémique

Autres affections

  • Queue scalpée
  • Fracture
  • Cataracte congénitale

 

Publié dans Rongeurs

Heures d'ouverture

furet

Matin: 08:00 - 12:00
Après-midi: 14:00 - 19:00
Ouvert 2 samedis matin par mois.

Login Form