Pour animaux de compagnie.
jeudi, 30 septembre 2010 06:14

La souris domestique

  1. Origines
  2. Classification
  3. Particularités biologiques et physiologiques
  4. Conditions d'entretien
  5. Dominantes pathologiques
 

Les origines

Retour en haut
On retrouve des traces de souris depuis le néolithique.
  • Elle est originaire de l'Asie et du Proche-Orient et a colonisé l'Europe par voie maritime dès le XVIIème siècle. On l'a alors utilisée comme animal de laboratoire. Sa couleur d'origine est grise. A côté de la souris blanche, on trouve des mutants de couleur: unicolores à marque, noir et feu, chinchilla gris. Il existe aussi des mutants à poil long.

     

Classification

Retour en haut
Classe: Mammifères
Ordre: Rongeurs
Sous-ordre: Sciurognathes (Wilson et Reeder) ou Myomorphes
Famille: Muridés
Sous-famille: Murinés
Genre: Mus
Espèce: Musculus
Nom commun: Souris domestique

 

 

Particularités biologiques et physiologiques

Retour en hautt

Caractères anatomiques et morphologiques

  • poids adulte mâle: 20-40g.
  • poids adulte femelle: 25-40g.
  • longueur totale:14.5-18.5cm
  • longueur de la queue: 7-9.5cm
  • formule dentaire: 16 dents

 

mâchoire supérieure 1 0 0 3
  I C PM M
mâchoire inférieure 1 0 0 3

La souris a 4 doigts aux membres antérieurs et 5 aux membres postérieurs

Paramètres biologiques

  • A l'état sauvage: On peut lui creuser un terrier ou lui faire un nid d'herbe
  • Mode de vie: La souris a plutôt une activité crépusculaire et nocturne et ceci pendant toute l'année
  • Système social: Elles forment de petits groupes familiaux
  • Température corporelle: 36.5-38°C
  • Hibernation naturelle: La souris n'hiberne pas
  • Longévité: La souris peut vivre 2 à 3ans

Physiologie de la reproduction

  • Age de la maturité sexuelle: mâle: 2 mois femelle: 1,5 mois
  • Saison sexuelle: La saison dure toute l'année
  • Durée du cycle: 4-5 jours
  • Type d'ovulation: L'ovulation est spontanée
  • Durée de gestation: 19-21 jours
  • Caractères des nouveau-nés: Ils ouvrent les paupières à 13 jours
  • Nombre de petits par portée: 7-10 petits
  • Nombre de portée par an: 4-8
  • Poids à la naissance: 0.5-1.5g.
  • Age du sevrage: 21et 28 jours
  • Nombre de paires de mamelles: 5 paires

Conditions d'entretien

Retour en haut

Milieu de vie

Cage
  • Elle doit faire au minimum 30x20 soit 600cm2 au sol par souris. A défaut de cage on peut utiliser un grand aquarium. On peut utiliser des copeaux de sapin ou de chanvre comme litière; elle doit être changée toutes les semaines. L'urine de souris dégage une forte odeur, surtout les mâles. Dans la cage on peut ajouter des accessoires tels roue, trapèze et échelle.
  • milieu favorable pour mettre la cage:
  • - température: 19-21°C
  • - humidité de 30-70%
  • - durée d'éclairement: 12 heures
  • - taux d'ammoniac <10ppm
Alimentation
  • La souris est un animal omnivore qui consomme moins de 5g. de nourriture par jour. Il faut lui donner un mélange complet de graines qui contient 20-24% de protéines, ou faire des rations ménagères avec des légumes (salades, carottes, endives), des fruits, des graines, et un peu de viande blanche, des oeufs durs, du fromage, et comme boisson de l'eau à volonté.


Contention

Il faut maintenir la souris avec une main sur la peau entre les oreilles et l'autre main à la base de la queue. Il faut éviter l'extrémité de la queue qui risque de se retrouver entre les doigts.

Dominantes pathologiques

Retour en haut

Affections cutanées

  • Dermatocytoses: dépilations arrondies. Elles peuvent être transmises à l'homme.
  • Gales avec dépilations qui se caractérisent par des croûtes et du prurit (vive démangeaison).
  • Pseudogales avec lésions croûteuses localisées.
  • La variole de la souris que l'on appelle aussi ectromélie, caractérisée par une chute de doigts et de la queue ainsi qu'un gonflement de la face.
  • Une dépilation d'origine nutritionnelle que l'on rencontre lors de carences en biotine.

Affections respiratoires

  • Mycoplasmose, caractérisée par une rhinite suppurative, des pneumonies chroniques et des otites moyennes.
  • Pneumonie à virus "Sendaï", mortelle chez les bébés souris âgés de moins de 12 jours.

Affection digestives

  • On peut rencontrer trois types de diarrhée:

    -La première est d'origine virale. Il s'agit généralement du virus de l'hépatite de la souris mais qui peut être mortelle sur les souriceaux nouveau-nés.

    -La deuxième est d'origine bactérienne (salmonellose ou colibacillose).

    -La troisième est d'origine parasitaire. Il peut y avoir plusieurs parasites tels que les protozoaires, les nématodes ou encore des cestodes.

Chez la souris il existe encore une autre maladie digestive que l'on appelle la maladie de Tyzzer. Cette maladie touche principalement les intestins et le foie.

Autres affections

  • Il existe une maladie dont le nom scientifique est chorioméningite lymphocytaire qui est transmissible à l'homme.
  • Conjonctivites d'origine bactériennes.
  • Abcès et tumeurs mammaires.
  • Chez la souris mâle, il faut faire attention aux glandes préputiales et aux glandes bulbo-urétales qui peuvent s'infecter et qui peuvent entraîner une formation de bouchons muqueux qui obstruent l'urètre.

Les zoonoses

  • salmonellose
  • chorioméningite lymphocytaire
  • parasites gastro-intestinaux (ténias)
Publié dans Rongeurs
mercredi, 25 avril 2012 12:53

Les démangeaisons chez la souris

Les démangeaisons chez la souris sont souvent liées à des problèmes dermatologiques. Parasites, bactéries, levures, mycoses, virus, alimentaire, environnemental, de multiples facteurs dermatologiques peuvent être à l’origine des démangeaisons. On peut suspecter également des troubles métaboliques selon l’expression du prurit.

Les ectoparasites

  • Les gales. En petit nombre, elles ne causent pas de signes cliniques visibles. Des infestations importantes causent vite des lésions d’auto-traumatisme suite aux démangeaisons sévères. Des pertes de pelage, des croûtes, des démangeaisons, evt, un pelage terne et ébouriffé se retrouvent dans l’expression des signes cliniques. Selon la gale précise, la localisation des troubles peut varier. Certaines lignées consanguines souffrent particulièrement d’une allergie à une certaine espèce d’acarien, ce qui peut augmenter les troubles. Des souris immunosuppressives ou portantes sont également à risque. Des traitements existent chez le vétérinaire.
  • Des poux. Rares, attention au risque de zoonose
  • Des puces. Uniquement chez des souris vivants avec des chats ou chiens.

Les endoparasites

Certains endoparasites peuvent provoquer des démangeaisons à l’anus et à la base de la queue.

Les infections bactériennes

Elles provoquent des dermatites souvent ulcératives, parfois nécrosantes, qui peuvent causer du prurit de façon plus ou moins intense. Des abcès purulents sont principalement causés par des bactéries, parfois liés avec des blessures primaires suite à des bagarres. Les dermatites bactériennes sont souvent secondaires à une autre maladie dermatologique primaire.
Leur diagnostic est fait après examen des signes cliniques, des prélèvements et mises en culture. Leur traitement est classique, avec curetage des abcès, désinfection et antibiothérapie.

Les infections virales

Elles causent rarement des démangeaisons, toutefois elles montrent une mortalité importante. Des changements de pelage, un état général fortement diminué, des signes dermatologiques (allant de la tuméfaction à l’amputation) sont des signaux d’appel.

Des infections fongiques

Les dermatophytes sont fréquents chez les souris, on parle de 60% des souris infectées. Néanmoins, ils ne causent que rarement des signes cliniques, qui sont en général des alopécies (perte de pelage) localisées, avec un cercle parfois rougeâtre et croûteux. Le diagnostic et le traitement se fait chez le vétérinaire.

Divers

  • Des carences nutritionnelles causent des alopécies mais peu de démangeaisons.
  • Des facteurs comportementaux comme l’arrachage de pelage chez les souris dominées, des bagarres
  • « Ringtail », une condition favorisée par un environnement humide et chez des jeunes. Strictures de la queue qui entraîne une amputation. Pas de démangeaisons.
  • Une vasculite d’origine immunitaire. Chez les souris de labo, entraîne une dermatite ulcérative
  • Des néoplasies. Peuvent entraîner des grattages de gêne ou douleur.
  • Gangrène sèche idiopathique des pavillons auriculaires. Chez les jeunes souris, un environnement froid, trop de soins de pelage, et des poux peuvent provoquer ce syndrome qui nécrose les oreilles. Il est incertain si la condition, rencontrée fréquemment, d’automutilation de la face avec nécrose des oreilles, et qui résiste à long terme à tout traitement est directement liée à ce syndrome ou est lié à une néphrite qui pourrait être à l’origine de sensations de démangeaisons intenses. Un traitement n’est actuellement pas encore connu.
Publié dans Conseils vétérinaire

Divers sites de prélèvements sanguins possibles chez les rongeurs et lapins 

 

(selon D. Boussarie)
Mode de prélèvement lapin écureuil chien de prairie gerbille rat souris hamster cochon d'Inde chinchilla octodon
section ou incision de                    
l'extrémité de la queue  -  +  -  +  +  +  -  -  +  +
section d'une griffe  +  +  +  +  +  +  +  -  +  +
veine jugulaire  +  -  -  +  -  +  -  +  -  -
veine céphalique  +  -  +  -  -  -  -  +  +  +
veine saphène externe  +  -  +  -  -  -  -  +  -  -
veine fémorale  +  -  +  -  -  -  -  -  +  +
veine pénienne  -  -  -  -  +  -  -  +  +  -
veine caudale  -  +  +  +  +  +  -  -  +  +
sinus veineux rétro orbital  +  +  +  +  -  +  +  +  +  +
veine de l'oreille  +  -  -  -  -  -  -  -  -  -
Publié dans Conseils vétérinaire

Heures d'ouverture

furet

Matin: 08:00 - 12:00
Après-midi: 14:00 - 19:00
Ouvert 2 samedis matin par mois.

Login Form