jeudi, 30 septembre 2010 06:25

Les Anatidés

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

  1. Classification
  2. Particularités biologiques et physiologiques
  3. Conditions d'entretien
  4. Alimentation
 

Classification

Retour en haut

Nom commun

Nom latin

Canard mandarin

Aix galericulata

Harle couronné

Mergus cucullatus

Oie à tête barrée

Anser indicus

Cygne tuberculé ou cygne muet

Cygnus olor

Particularités biologiques et physiologiques

Retour en haut
 

Canard mandarin

Harle couronné

Origine

Chine, Japon

Amérique du Nord

Taille

40-50 cm

42-50 cm

Poids

440-500 g

450-870 g

Longévité

15 ans

15 ans

Dimorphisme sexuel

Très marqué

Le mâle est très coloré en période de reproduction, la femelle est brune avec un cercle blanc péri-oculaire

Marqué en période de reproduction

Le mâle est très coloré avec une crête noire et blanche, la femelle possède une crête rousse peu développée

Maturité sexuelle

12 mois

24 mois

Ponte — incubation

9-12 œufs — 28-30 jours

10-12 œufs — 25-29 jours

Envol des jeunes

40-45 jours

70 jours

Espèces voisines

Canard carolin

(Aix sponsa)

Harle piette

(Mergus albellus)

 

Oie à tête barrée

Cygne tuberculé ou cygne muet

Origine

Asie

Cosmopolite

Taille

71-76 cm

125-160 cm

Poids

2-3 Kg

6-22 Kg

Longévité

20-25 ans

25-30 ans

Dimorphisme sexuel

Aucun

Protubérance à la base du bec chez le mâle

Maturité sexuelle

24 mois

36-60 mois

Ponte — incubation

4-6 œufs — 27-30 jours

5-7 œufs — 35-36 jours

Envol des jeunes

53 jours

4-5 mois

Espèces voisines

Oie des neiges

(Anser caerulescens)

Bernache du Canada

(Branta canadensis)

Oie d’Egypte

(Alopochen aegyptiacus)

Cygne noir

(Cygnus atratus)

Cygne à cou noir

(Cygnus melanocorypha)

Avec 147 espèces, les anatidés présentent une grande diversités de taille (300 g – 15 Kg). Leur plumage est dense et imperméabilisé par les sécrétions de la glande uropygienne, très développée chez ces oiseaux. Des glandes à sel existent à la base du bec. Elles ne sont fonctionnelles que chez les canards marins.

Le dimorphisme sexuel est très marqué chez la plupart des canards. Les sexes sont semblables chez les oies et chez les cygnes. Les jeunes sont nidifuges. Ils ont une croissance rapide. Les anatidés mâles possèdent un pénis développé.

Les oies et les cygnes sont pourvus d’un très long cou qui leur permet d’atteindre les végétaux immergés. Le bec aplati est doté d’une extrême sensibilité. Il est garni intérieurement de lamelles qui font office de tamis lorsque les oiseaux fouillent la vase. Des bulles osseuses, au niveau de la synrinx des anatidés mâles, agissent comme des caisses de résonance d’où des cris particulièrement sonores (sauf chez le cygne tuberculé).

Les oies et les cygnes sont monogames et les couples sont unis pour la vie. Très territoriaux, les couples établis se montrent agressifs envers leurs congénères et chassent tout intrus (y compris les humains) qui s’aventurent près du nid.

Conditions d'entretien

Retour en haut

Environnement

Oie à tête barrée

Ces oiseaux doivent disposer d’un enclos de plein air comprenant une pâture herbeuse indispensable et une pièce d’eau. L’idéal consiste à pouvoir disposer de plusieurs parcelles et d’instaurer un système de pâturage tournant, afin de permettre une régénération de la végétation rapidement piétinée par les oies.

Le nid est construit à même le sol. Il est constitué d’un amas de végétaux, garni de duvet. Les œufs sont soigneusement recouverts lorsque la femelle quitte le nid.

Cygne tuberculé

Il faut fournir aux cygnes un enclos ou un parc de plein air comportant un vaste plan d’eau : lac, étang ou rivière (profondeur minimale de 1.2 m.). Des berges herbeuses en pente douce permettent aux cygnes de sortir facilement de l’eau. L’aménagement d’une roselière est intéressant comme site de nidification.

Le nid est volumineux, flottant ou sur berge. Il est composé de roseaux ou autres végétaux aquatiques. Attention au mâle qui défend furieusement le site de nidification contre les intrus.

Canard mandarin

Il est préférable de disposer d’une volière équipée d’un bassin, car le mandarin est volontiers fugueur, en particulier les femelles avec leur nichée. De plus, la volière évite les pertes dues aux prédateurs. Le bassin doit être d’une profondeur minimale de 0.6 m.

Eviter de placer des poissons d’ornement dans le bassin, ils seraient avalés ou blessés par les canards. Des berges plantées renforcent le sentiment de sécurité des oiseaux et favorisent la reproduction.

Un nichoir boîte est placé à proximité de l’eau, caché dans la végétation ou sur pilotis, à 20 cm au-dessus de l’eau, et muni d’une rampe d’accès. Des nichoirs en L permettent d’éviter la prédation des couvées par les corvidés. Prévoir plusieurs nichoirs, afin que les oiseaux puissent choisir. Le nid sera aménagé par la femelle qui le garnira de duvet.

Harle couronné

Une pièce d’eau est obligatoire avec une eau courante ou brassée, propre et oxygénée. La meilleure solution serait de disposer d’un cours d’eau alimentant un bassin (attention à la qualité bactériologique de l’eau utilisée). Les harles sont des oiseaux plongeurs : il convient donc de prévoir une profondeur suffisante pour permettre leurs évolutions subaquatiques de 0.8 m au minimum.

Végétations abondantes sur les rives : arbustes retombants, buissons sous lesquels les oiseaux peuvent se dissimuler, touffes de carex ou d’herbes des pampas.

Le harle niche dans les arbres creux. Fournir un nichoir boîte ou un tronc creux sur pilotis à 80 cm au-dessus de la surface, avec rampe d’accès. Placer davantage de nichoirs que de couples détenus. Les canetons se laissent tomber dans l’eau aussitôt après l’éclosion.

Alimentation

Retour en haut

Oie à tête barrée

La base de l’alimentation est constituée d’herbe et de végétaux aquatiques. Le menu est complété avec des céréales et des graines (12-17 % de protéines).

Cygne tuberculé

La base de l’alimentation est constituée de végétaux aquatiques, salades et en complément, des granulé anatidés (12-17 % de protéines) et céréales, en particulier en période de reproduction et pour les jeunes en croissance.

Canard mandarin

La base alimentaire est constituée de granulés canard (12-17 % de protéines) et de céréales. On y adjoint des végétaux : salade, lentilles d’eau (très prisées et bénéfiques pour la croissance des jeunes). Les mandarins apprécient également les escargots aquatiques et les petits poissons.

Le harle couronné

L’alimentation est composée de poisson découpé en fines lanières. Il est indispensable de varier les espèces proposées. Les granulés pour canard piscivores représentent une solution séduisante et commode. Dans la nature, les harles consomment également des mollusques et autres invertébrés aquatiques.

CONTENTION

Pour les oies comme pour les cygnes, l’oiseau est tenu sous le bras, une main contrôlant les mouvement du cou et l’autre contrôlant ceux des pattes de l’animal.

Lu 4321 fois Dernière modification le mardi, 21 février 2017 10:20
Danielle Perrin Frei

dirige le cabinet vétérinaire AuFuret. 

Le cabinet vétérinaire été fondé en 1999 sous l'impulsion du Méd-vét. Danielle Perrin Frei. Membre SVS (Société des Vétérinaires Suisses) Membre SVV (Société Vaudoise des Vétérinaires)

Plus dans cette catégorie : « Les Perroquets Les Columbidés »